forum consacré en particulier à Dominik ou Dimitri
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dimitri et sa société de prod

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
claude
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 14/08/2004

MessageSujet: Dimitri et sa société de prod   Mer 18 Aoû à 14:46

Voici un article que j'avais trouvé en 2001 sur le net Smile On le retrouve actuellement sur le site "waxweb" Smile

Une petite entreprise parisienne se taille la part du lion dans le secteur émergent de la postproduction de jeux vidéo.





Nick Varlet, Doug Rand et Dimitri Bodianski.


Des accents qui s'entrechoquent. Dimitri Bodianski, le Français, patron de l'endroit, ancien saxo du groupe Indochine, Doug Rand, l'Américain au timbre de voix à géométrie variable, acteur, chanteur, et Nick Varlet, l'Anglais de Manchester, violoncelliste classique. Tous trois sont évidemment des gamers de la plus belle espèce. Tous trois participent également au développement de Knockin' Boots Production, une société de cinq ans d'âge, qui se taille progressivement une part du gâteau émergent de la postproduction de jeux vidéo. Ici, dans leurs locaux du XIVe arrondissement parisien, on s'occupe de l'habillage sonore. Des voix, des bruits, des musiques, des chansons. Tout un pan d'une industrie qui progressivement se spécialise et se professionnalise.

Adaptation. Là, entre un fichier son et un café, on évoque ainsi des termes encore méconnus comme «localisation», ce travail d'adaptation, de traduction, de révision des jeux en phase de finition. Souvent, il s'agit de produits venant de l'étranger qu'il faut adapter au marché. «Quand un éditeur japonais fait appel à nous pour une version française et propose comme première traduction : "Il sue des litres d'adrénaline", il faut lui faire comprendre qu'en français suer de l'adrénaline n'a pas beaucoup de sens», explique Dimitri.

Il faut donc aussi doubler. Comme pour Outcast, le dernier opus d'Infogrames, l'éditeur lyonnais de logiciel de jeux. Une énorme production, avec beaucoup de dialogues. «Il y avait 9 000 fichiers sonores à enregistrer», ont calculé Dimitri et ses amis. Et donc des voix à trouver. Comme d'habitude, ils ont procédé par casting. La voix source, comme on dit pour parler de la langue originale, est aujourd'hui presque systématiquement en anglais, même si les éditeurs sont français. «Pour les 300 voix différentes du jeu, nous avons fait appel à une vingtaine de comédiens anglophones sur les quarante que l'on a dans nos agendas, parce que certains sont capables de faire plusieurs voix, ou parce que certains fichiers sont très courts, comme lorsqu'il s'agit de faire parler un alien», comptabilise Nick. A les croire, Paris serait, question jeux, mieux armé pour fournir des voix s'exprimant en anglais que New York. «Récemment, nous y sommes allés pour des auditions, on a vu 75 personnes par jour. Là-bas, il y a beaucoup de choix, mais pas forcément plus de qualité», explique Dimitri. Comme si l'acteur américain se posait trop de questions par rapport aux dialogues d'un jeu. «On leur demandait : "Dites fuck you", ils nous répondaient : "On veut bien dire fuck you, mais que s'est-il passé avant la scène, que va-t-il se passer après ?"»

Bande-son. Par-delà la localisation, les doublages et les appels aux comédiens spécialisés, une autre occupation satisfait pareillement les trois gaillards. Qui arrivent à retrouver leurs accents de musiciens. Ainsi, pour une nouvelle collection de jeux pour enfants, viennent-ils d'inventer une quinzaine de chansons. Plutôt pas mal. De la complainte du gâteau d'anniversaire au dialogue entre une souris et un orage menaçant. Ambiance américaine, chœurs et organes façon sirop. Pour que la musique colle au produit. Pour la satisfaction de l'éditeur.

Merci à Janny webmaster de "waxweb" d'avoir autorisé la reproduction de ce document Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claude
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 205
Date d'inscription : 14/08/2004

MessageSujet: Re: Dimitri et sa société de prod   Sam 25 Sep à 6:19

vous trouverez le lien vers le site de sa société ainsi que des compléments d'informations sur sa série d'animation "Lakmi et Boomy" ici : http://www.indo4ever.com/ à la rubrique "FAQ" Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dimitri et sa société de prod
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Here Is Sound prod
» Testimony -- Memory of Dimitri Chostakovitch
» Jeux de société
» VEND PROD RAP RN'B DIRTY SOUTH
» c2c ft ide & alucard (prod al tarba)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Indoboys :: Dimitri :: 100% Dimitri-
Sauter vers: